Par nostalgie pour les petits défis de Mélancolie qui proposait ce genre de jeu d'acrostiche...

Jubile haut le soleil, si fier dans son écrin bleu,
Une chaleur sèche fait vibrer les rues comme des mirages,
Il fait beau mais très lourd, partout sur le paysage.
Le soir parfois, l'orage gronde, et la pluie tombe un peu,
L'air devient plus tendre, les maisons ouvrent leurs yeux,
En espérant ainsi faire entrer la fraîcheur dans les parages.
Tout coule mollement dans la langueur d'un été radieux.

allongeedanslherbe