11 octobre 2019

Décisions.

Ca fait un moment qu'il traîne dans mon petit cahier celui-là. Bien qu'il soit toujours valable, j'en ai pris des décisions depuis... je crois que pour le moment, je ne regrette pas, mais je n'ai pas beaucoup plus confiance en moi ! Difficile, pour moi en tout cas, de prendre des décisions, quelles qu'elles soient..Étudier tous les éléments à disposition, extrapoler les vides et alternatives s'il y en a.Considérer les différentes conséquences sans pouvoir parfaitement tout anticiper..Ignorer un peu le monde pour une fois. Essayer... [Lire la suite]
Posté par Landrynne à 17:22 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

01 juin 2019

Alors, quoi d'neuf docteur ?

Aller petit message pour papoter.Déjà petite info sur "Canalblog" ! Certains l'auront peut-être remarqué, la plateforme Canalblog plante très régulièrement, rendant inaccessible la totalité de ses sites (et donc mon blog), parfois pendant plus d'une journée. Dans mon cas, il lui arrive également de me bloquer, empêchant la connexion à la partie administration... Il y a enfin les articles "publiés" qui n'apparaissent... jamais...Je dois dire que c'est assez pénible, mais comme il n'y a rien à y faire, on fait avec. Après tout,... [Lire la suite]
Posté par Landrynne à 18:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
10 mai 2019

Mes combats "ridicules".

J'ai rechigné à le poster celui-là. Mais puisqu'on est dans la lignée des articles guère joyeux, autant y aller à fond. J'ai parfois l'impression d'être constamment en guerre. En guerre contre le monde, et surtout contre moi-même. Chaque jour m'appporte son lot d'épreuves, et je ne parle pas de la vie qui vous pousse dans vos derniers retranchements quand elle en a l'occasion. Je parle des petits combats que je mène pour ainsi dire au quotidien et qui, aux yeux du monde, sont ridicules. Comme si personne d'autre n'avait besoin de... [Lire la suite]
09 mai 2019

Un courrier en attente.

Habituellement, je suis toujours à jour de courrier. Mais pas ce mois-ci. Un surtout traîne sur le bureau, et je dois prendre une décision. Je ne suis pas très forte pour cela. Pourtant ce n'est pas quelque chose de réellement important. C'est même limite parfaitement inutile. Mais ça traîne, attendant que je me décide, ou que le temps décide pour moi.L'intention aux origines était certainement louable, mais depuis des années et surtout aujourd'hui, cela me fait l'effet d'une mascarade (pour ne pas dire d'un étron puant). • Je n'ai... [Lire la suite]
Posté par Landrynne à 12:23 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
03 avril 2019

Différente..

Petit poème de fin d'automne 2018 que je n'avais pas encore posté. Il est plus sombre que mon ressenti actuel, (lequel est un peu plus léger depuis ce début d'année), mais il reste pas mal d'actualité. E st-il seulement possible pour elle de s'adapter vraiment ? T ellement d'efforts, tellement de larmes, et cependant N ul changement n'a suffit, elle s'est juste effacée lentement.. E garée, blessée, elle détonne encore, mais pourquoi, comment ? R efoulant du mieux possible pensées et sentiments, ... [Lire la suite]
23 mars 2019

L'effet Mélopée.

Désolée si ça part un peu dans tous les sens et si c'est indigeste, c'est comme ça (et pire encore) dans ma tête. Il y a peu, j'ai revu Mélopée. Cela faisait un petit moment. Grâce au travail effectué ensemble, j'ai moins besoin, contrairement au tout début où une fois par semaine n'était pas de trop. C'est la troisième fois que cela l'étonne. Je me demande si cela lui fait de la peine, ou si c'est juste de la surprise. J'espère qu'elle ne le prend pas mal, car je trouve pour ma part que c'est une excellente chose : c'est une preuve... [Lire la suite]
21 mars 2019

Cauchemar : le monstre.

Je sais bien que mes cauchemars sont sans intérêt pour d'autres que moi. Qu'il vaudrait mieux que je raconte mes jolis rêves qui ne manqueraient pas de plaire. Mais ils ne se décrivent pas. En fait, rien ne peut réellement retranscrire un rêve dans toute sa splendeur, ou un cauchemar dans toute son horreur. Autant je me fiche d'abîmer mes cauchemars, autant je n'irais pas défigurer mes rêves. Et puis les rêves, il n'y a pas besoin d'en parler... Alors que les cauchemars, parfois, on aimerait bien les évoquer, les décortiquer. Ou... [Lire la suite]