21 octobre 2019

C'était ça !

L'une des plus grosses nouvelles récentes.. J'avais entamé une démarche pour obtenir une réponse.  Ca s'est fait en plusieurs fois avec des psychologues. On a fait plusieurs tests ensemble. Dans l'ensemble, c'était plutôt amusant en fait, même si j'ai maugréé comme un poux quand le chronomètre m'empêchait d'aller jusqu'au bout d'un exercice, ou bien quand j'avais l'impression d'avoir pas mal perdue depuis que mon cerveau ne sert plus trop (pas de boulot et presque aucune activité sociale j'imagine que ça joue..). Avant, et... [Lire la suite]

07 septembre 2019

Réunion de quartier. Ou pas.

Un rassemblement apéro pour "faire connaissance" à l'occasion de la rentrée. Une bonne initiative dans la théorie. Dans la pratique, ça reste un rassemblement de gens inconnus, habitant pas loin de chez moi, et qui vont me poser des tas de questions s'ils me repèrent. Est-ce que j'ai un travail, des enfants ...? Je déteste ces questions. De base déjà. Mais en plus ces dernières années, elles me ramènent à tout ce que je foire dans ma vie.Pourquoi on ne commence jamais par demander des choses plus intéressantes, qui sont plus... [Lire la suite]
Posté par Landrynne à 19:15 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
22 août 2019

À l'ombre de moi-même...

Soliloque de fin de journée. "À l'ombre de moi-même..." Curieux comme les mots, parfois, sortent d'eux-même.Pourquoi ce titre m'était il venu si spontanément lorsque j'ai créé ce blog ??Vous ne vous posez sûrement pas la question, mais personnellement, je me la suis posée. C'était ce titre et pas un autre. Ce sont ces mots qui se sont imposés d'emblée.. Non, ce n'est pas une référence à quoi que ce soit, bien que je me doute grandement que cela a déjà du être utilisé ailleurs. Je suis convaincue que tout ce qui a été, est ou... [Lire la suite]
Posté par Landrynne à 19:55 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
10 mai 2019

Mes combats "ridicules".

J'ai rechigné à le poster celui-là. Mais puisqu'on est dans la lignée des articles guère joyeux, autant y aller à fond. J'ai parfois l'impression d'être constamment en guerre. En guerre contre le monde, et surtout contre moi-même. Chaque jour m'appporte son lot d'épreuves, et je ne parle pas de la vie qui vous pousse dans vos derniers retranchements quand elle en a l'occasion. Je parle des petits combats que je mène pour ainsi dire au quotidien et qui, aux yeux du monde, sont ridicules. Comme si personne d'autre n'avait besoin de... [Lire la suite]
09 avril 2019

À mon sens : Mon nez.

  S'il n'est point ni un cap, ni une péninsule, mon petit nez un brin rêveur, il n'en demeure pas moins un curieux personnage au fascinant fonctionnement. De toute façon, tous les sens, comme tout le corps humain, sont juste extraordinaires ! Pour le coup, niveau nez, je pense que le mien est pour ainsi dire normal, seulement un peu sensible, comme le reste. Mais ne le négligeons pas pour autant et faisons le tour du propriétaire également.   Goûts & dégoûts.Comme tout le monde, certaines odeurs vont m'attirer... [Lire la suite]
Posté par Landrynne à 08:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
07 avril 2019

À mon sens : le goût.

Je sais, si j'avais voulu suivre la logique des titres jusque là, j'aurais du mettre "ma langue", et non "le goût", mais avouez que cela aurait pu être "aguicheur" (et donc excessivement mal interprété) ! J'aurais également pu mettre "mon goût", puisque j'allais parler du mien, mais je fais ce que je veux, et là je n'avais pas envie. Le goût, c'est quelque chose d'étrange quand on y pense. La langue ressent les textures et la température comme la peau, mais en plus de cela, elle attribue aux choses une saveur. Cela ne vous a jamais... [Lire la suite]
Posté par Landrynne à 21:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

23 mars 2019

L'effet Mélopée.

Désolée si ça part un peu dans tous les sens et si c'est indigeste, c'est comme ça (et pire encore) dans ma tête. Il y a peu, j'ai revu Mélopée. Cela faisait un petit moment. Grâce au travail effectué ensemble, j'ai moins besoin, contrairement au tout début où une fois par semaine n'était pas de trop. C'est la troisième fois que cela l'étonne. Je me demande si cela lui fait de la peine, ou si c'est juste de la surprise. J'espère qu'elle ne le prend pas mal, car je trouve pour ma part que c'est une excellente chose : c'est une preuve... [Lire la suite]
21 mars 2019

Cauchemar : le monstre.

Je sais bien que mes cauchemars sont sans intérêt pour d'autres que moi. Qu'il vaudrait mieux que je raconte mes jolis rêves qui ne manqueraient pas de plaire. Mais ils ne se décrivent pas. En fait, rien ne peut réellement retranscrire un rêve dans toute sa splendeur, ou un cauchemar dans toute son horreur. Autant je me fiche d'abîmer mes cauchemars, autant je n'irais pas défigurer mes rêves. Et puis les rêves, il n'y a pas besoin d'en parler... Alors que les cauchemars, parfois, on aimerait bien les évoquer, les décortiquer. Ou... [Lire la suite]
15 mars 2019

Comme les nuages.

J'ai le moral comme les nuages,chaque jour un nouveau visage. Blancs et purs, caressant les cieux, tout légers,sautillant de bonheur le long du cours du vent,décorant le ciel de fantaisies passagères.Pastels immobiles, un brin paresseux, mais gais,glissant lentement dans la torpeur du présent,constellant le bleu dans sa beauté ordinaire.Sombres tout à coup, lourds et même mauvais,obscurcissant l'horizon, déchaînant leur tourment, menaçants de colère, prêts à exploser en tonnerre. Encore bien gris foncé, mais tellement fatigués,se... [Lire la suite]
01 mars 2019

Le "Vous".

Là où le "tu" tue presque tout, indubitablement,je l'avoue, j'ai pour le "vous" un savoureux dévouement. Ce mot est fait d'un cristal pur, chantant et scintillant. Il a la grâce et la légèreté d'un vol de papillon, la douce chaleur d'une brise de printemps. Il revêt les couleurs du jour passé au prisme de l'existence. ~ Cela m'a pris un jour de mon adolescence, au terme d'une énième lecture. La fine liane d'affection que j'éprouvais pour ce mot et son univers, celle qui lentement s'était enroulée, langoureusement, dans mon esprit... [Lire la suite]